En mouvement avec Feldenkrais !

En mouvement avec Feldenkrais !

Jean Arzel, enseignant Feldenkrais à Bordeaux.

Le Jeu d’apprendre


Dans la légèreté d’un jeu sérieux, sans chercher la réussite à tout prix, sans juger, comme un enfant, j’explore des mouvements, simples, souvent lents, parfois inattendus. Mon moteur s’appelle curiosité, plaisir de la surprise, de la nouveauté, du défi accueilli dans la sécurité. Mes outils prennent la forme patiente de l’attention, la sensation, l’image, l’imagination. La joie simple d’un mouvement habité, sans effort, se niche dans cette exploration sans modèle et guidée par la voix d’un praticien en éveil.


Des questions ébranlent mes automatismes : ils semblaient immuables, juste parce que j’en avais la conviction. J’apprends quelque chose de moi-même, quelque chose qui se révèle, qui se réveille.


Je me sens différent. Le geste imprécis, la douleur, les limitations, l’équilibre précaire s’améliorent avec mes capacités sensori-motrices. Je m’apaise. Ça peut s’adapter en moi, intuitivement, ça peut s’ouvrir à autrui, au monde.


Pour aller du point A au point B, je ne fixe plus la cible : je suis attentif au voyage. Découvrir que j’ai le choix du trajet me libère. Je retrouve mon libre arbitre.